Comment utiliser au mieux l’évaluation informationnelle du Core

0

Ce message est également disponible en: Anglais, Chinois traditionnel, Allemand, Italien, Espagnol, Croate, Grec moderne, Hongrois, Indonésien, Portugais - du Brésil, Roumain

1. Quelles sont les deux façons d’utiliser le Système Core ?

2. Pourquoi Eckhart Tolle et les autres n’enseignent-ils pas les méthodes qui les ont libérées ?

3. Pourquoi, la plupart du temps, la méditation et les autres techniques d’apaisement font-elles attendre le résultat escompté ?

4. Comment font la plupart des praticiens holistiques pour dissimuler le véritable but de la maladie ?

Si vous pensez que la maladie est due à un quelconque complément absent, à une quelconque toxine ou à quelques parasites, vous pouvez vous contenter de donner les remèdes et le diagnostic fourni par le Core, et cela sera plus efficace que ce que donneront la plupart des médecins.

Par contre, si – comme moi – vous voyez en la maladie une source d’énergie susceptible de nous mettre sur le chemin de la libération de toutes ces idées imaginaires sur notre identité, sur ce que nous aimons ou n’aimons pas, sur nos amis et nos ennemis, nos infirmités et leurs remèdes, vous devez l’utiliser de façon très différente :

J’ai fait la découverte vraiment étonnante que la plupart de ceux que je considère avoir atteint la Réalisation de Soi semblent avoir oublié ce qui les a vraiment permis d’atteindre cet état. Par exemple Eckhart Tolle enseigne aujourd’hui “Être dans le Présent/En Pleine Conscience/et tranquille présence” comme moyen d’y arriver, alors qu’en fait il est parvenu lui-même à cet état grâce à la survenue des circonstances suivantes

Une  nuit de 1977, à l’âge de 29 ans, après avoir souffert pendant de longues périodes de dépression suicidaire, Tolle exprime qu’il a vécu une transformation intérieure.”[6] Cette nuit là il se réveilla de son sommeil, souffrant de sentiments de dépression qui étaient “quasiment intolérables”, mais qu’il connut ensuite un épiphanie, grâce à la bascule de sa vie.

Ceci signifie qu’il n’est pas arrivé à ce point grâce aux techniques qu’il enseigne aujourd’hui, mais par désespoir total, ce que j’appelle un DLE de situation de vie. Et si vos regardez les vies de nombre d’enseignants réalisés vous verrez qu’ils sont arrivés à cet effondrement de l’EGO non via les techniques qu’ils enseignent, mais grâce à des situations de vie hautement chaotiques.

Idem avec Bouddha, qui n’arriva pas à son état de conscience le plus élevé par sa vigilance, ou par ascétisme, mais simplement en essayant tout jusqu’à l’extrême, pour finir dans un état de désespoir total parce que rien de ce qu’il avait tenté n’avait finalement donné le moindre résultat – et c’est de cette totale confusion qu’émergea un nouvel état – tel un phénix de ses cendres.

C’est ainsi que je vois les choses – nous devons élargir notre vision, et voir que l’imprévisibilité, l’incertitude, le chaos, la tragédie, les changements répétés, en bref, le DLE, tout cela sont les états qui ouvrent le potentiel d’une totale transformation, alors qu’avec la méditation consciente une fois atteinte, vous pouvez y prendre plaisir sans limite, mais cela ne vous mènera pas au changement, c’est juste comme un patch calmant, et en fait, cela retarde même plutôt l’arrivée au but/le basculement.

Et qu’est-ce que cela a à voir avec la façon dont nous pouvons réellement aider les gens qui arrivent à nous avec des problèmes de santé?

En exemple, un utilisateur a écrit :

Cher Kiran,

En premier lieu je n’avais plus le désir de répondre, mais  après avoir lu ton message, je souhaite apporter à nouveau mn point de vue.

Parfois, reconnaître la maladie permet de l’accepter, ce qui peut être un point de départ pour la guérison.

Souvent, les gens sont effrayés, et admettre qu’ils le sont, et que quelque chose se passe au sein de leur corps, leur permet de démarrer leur guérison.

Cordialement, Gré

Oui, bien sûr, beaucoup de gens ont peur, pour peu que quelque chose fasse souffrir leur corps ou le menace. Si vous les rassurez ou leur expliquer l’origine de leurs problèmes – si vous êtes un médecin charismatique – tout le monde partira en se sentant mieux, voire même sans plus de douleur.

Pourtant, pour aussi irritant que cela paraisse, ce n’est là guère plus qu’un patch anti-douleur, même si la forme en est plus subtile et informationnelle. Les Shamans feraient vraiment l’inverse, effrayant au maximum leurs clients avec des masques et des rituels, ou intensifiant leur souffrance en les obligeant à marcher sur des charbons ardents ou en les transperçant avec des aiguilles.

Comme la plupart d’entre vous ne peuvent utiliser les techniques des Shamans au risque de perdre votre licence, je peux vous recommander particulièrement deux façons de traiter ce dilemme, soit en ne discutant pas des résultats, ou même mieux, en révélant les idées que la personne ne veut sans doute pas entendre.

S’il est dans n’importe quelle forme de croyance, et que le Core le révèle, que ce soit la foi dans le “Végétarianisme”, le “New Age”, le “Maternage”, l'”Amour”, la “Vérité”, le “Réalisme”, ou le “Féminisme”, demandez lui de commencer par détester CE EN QUOI IL CROIT, non pas parce que c’est mauvais mais parce que son EGO en a fait son bastion, et que son projet d’évolution ne le laissera pas augmenter.

Mieux encore, vous pouvez en faire un Multi-Polaire, comme le sont les enfants, ou au moins les mettre sur le chemin pour devenir Bi-Polaire http://www.informationenergymedicine-association.com/reason-for-bi-polar-schizophrenia-manic-depression-mood-swings-and-their-cure/

L’art de jongler – comme toute DLE et comme la vie est supposée être.

 

Share.

About Author

Leave A Reply

Anti-spam: complete the task