Electrothérapie par Hautes Fréquences

0

Ce message est également disponible en: Anglais, Chinois traditionnel, Allemand, Italien, Espagnol, Croate, Grec moderne, Hongrois, Portugais - du Brésil, Roumain

 

Mounting the HF Generator

 Cet article donne un aperçu de l’utilisation du nouveau générateur de hautes fréquences – merci de lire également le Guide d’utilisation de notre Applicateur pour plus d’informations sur nos autres applicateurs

http://www.energy-medicine.info/documents/applicator-user-guide.pdfArrive en même temps le nouveau logiciel en double canaux pour la version 6

Le nouveau générateur de hautes fréquences peut fonctionner soit en configuration simple canal soit en double canaux. Et de façon différente de notre précédent générateur HF, il  peut monter jusqu’à 12 MHz et autorise également différentes formes d’ondes.

Cela permet donc de nouvelles possibilités et de nouvelles règles.

Jusque là, on n’a su utiliser la TENS qu’avec des fréquences relativement basses.

(http://en.wikipedia.org/wiki/Electroanalgesia 

et pour 

La Stimulation électrique transcutanée des nerfs

Article principal:  Stimulation électrique transcutanée des nerfs

La stimulation électrique transcutanée des nerfs, ou TENS, implique la transmission de l’énergie électrique à partir d’un stimulateur externe au système nerveux périphérique par l’intermédiaire de patchs de gel conducteur posés sur la peau.

La TENS peut être séparée en deux variantes:

  • TENS de faible intensité (1–2 mA), et haute fréquence (50–100 Hz) ; et
  • TENS d’intensité élevée (15–20 mA) type-acupuncture, et de faible fréquence (1–5 Hz) dite TENS[9] 

dite “de tonification-dispersion”.
La thérapie par courant Interférentiel n’a été connue jusqu’ici également que pour les basses fréquences avec modulation d’amplitude plutôt qu’avec  la modulation des fréquences comme c’est le cas pour le CoRe.

La thérapie par courant interférentiel

La thérapie par courant interférentiel, ou ICT, est une autre variante de TENS qui utilise le principe de modulation d’amplitude pour diminuer l’inconfort généré dans les tissus profonds (par ex, le muscle) lorsqu’on utilise un courant électrique appliqué par voie transcutanée. Une combinaison de différentes fréquences de stimulation est utilisée (par exemple, une est fixée à 4 kHz et une autre a une gamme de variations) pour générer des fréquences comprises entre 4 et 250 Hz, sensées pénétrer plus efficacement les tissus mous tout en produisant moins d’inconfort à la surface de la peau.[18] Dans le cas de l’ICT, le mécanisme d’action de l’analgésie s’explique par la stimulation directe des fibres musculaires plutôt que par celle des nerfs périphériques, elle est censée améliorer la circulation sanguine musculaire et stimuler le processus de guérison. Bien que l’ICT soit largement utilisée en médecine, notamment en physiothérapie et en rééducation, le manque d’études rigoureuses et contrôlées ne permet pas de justifier de leur efficacité dans la gestion des syndromes de douleurs soit aiguës soit chroniques. [7]

C’est pourquoi je n’accorde pas beaucoup de valeur à la liste CAFL de la thérapie par fréquences sur laquelle la littérature entière se base essentiellement et qui est considérée  comme la Bible de la thérapie par fréquences électriques.

D’ABORD parce que je sais que c’est une thérapie énergétique où la sélection des fréquences se fait par indications, donc de façon allopathique, comme pour les médicaments chimiques basés sur ce qu’a découvert un jour quelqu’un, et qui s’est révélé bénéfique pour un autre à un moment donné.

Toute la liste CAFL et même plus est intégrée au CoRe et beaucoup d’utilisateurs trouvent très rassurant de pouvoir sélectionner une indication et en sentant qu’ils sont en accord avec ce que certaines autorités ont approuvé, mais à y regarder plus en détail, ce n’est pas logique pour plusieurs raisons : par exemple bien que Rife ait trouvé des fréquences MHz particulièrement efficaces pour les cancers, la liste CAFL ne comporte pas ces fréquences MHz, et on en les trouve nulle part ailleurs, mais

 bizarrement, c’est pour les éternuements que nous y trouvons les plus hautes fréquences (malgré que ce ne soient pas des MHZ) :

éternuements – 4334 42046 44178 49847 55687 67868 75969 35237 54778 44837 39703 31888 34112 36769 42938 38882 48686 30121 64734 44679 70542 48450

Voici les raisons pour lesquelles nous faisons la promotion d’un générateur de hautes fréquences entrant comme  composant supplémentaire dans le système CoRe:

1.Rife était partisan des fréquences élevées pour la thérapie:

http://www.radioblvd.com/Colin%20Kennedy%20Receivers.htm

 

mais quasiment aucun des appareils vendus aujourd’hui n’est conforme aux équipements Rife d’origine, même de façon très éloignée,

D’abord parce qu’il a utilisé la radio, ce qui signifie que l’utilisation se fait sans contact (ce que nous proposons avec le Plasma Generator) et

Ensuite, parce que l’intervalle des fréquences qu’il utilisait se situait dans les fréquences radio à courtes bandes  du radio, donc entre 3 et 30 MHz (notre nouveau HFG fonctionne jusqu’à 12 MHz),

mais aussi, comme vous pouvez le constater sur la photo et le texte ci-dessus – tous ceux qui vendent l’idée que Rife utilisait des fréquences spécifiques au cancer 

ne comprennent pas que, à cette époque, il n’était même pas possible de produire techniquement une sortie RF précise et stable à cet effet – sans parler de le mesurer avec précision.

 

2.  Mon expérience personnelle de l’application des fréquences dans cet intervalle, en positonnant des électrodes de contact en un point du corps et en mesurant la fréquence qui est transmise à une autre partie du corps avec un oscilloscope, est que dans cet intervalle d’ondes courtes le corps n’en transmet que des quantités très négligeables, certainement pas suffisantes pour “faire exploser ” les virus. Donc l’idée que la fréquence se transmet non seulement avec la bonne amplitude, mais également en conservant sa propre fréquence – cette idée qu’une fréquence spécifique, si jamais elle avait pu être produite en ce temps là, resterait exactement cette fréquence spécifique rien que quelques millimètres sous la peau, est une illusion.

 

Je défends donc essentiellement les nouveaux générateurs HF pour 2 raisons :

Premièrement, parce que les générateurs de fréquences des cartes son généralement utilisées ne disposent que d’une plage de fréquences qui va seulement jusqu’à 20 KHz, donc l’ensemble de la bande ne représente par conséquent que le 1/1000ème de la bande fournie par les nouveaux générateurs HF,

et

Deuxièmement, et c’est le plus important pour moi – toutes les cartes son – générent des basses fréquences jusqu’à environ 100 Hz mais de façon simulée par la modulation d’amplitude d’une fréquence porteuse plus élevée – et mon expérience montre que les vraies basses fréquences sont celles dont nous avons beaucoup plus besoin par rapport aux fréquences hautes qui fascinent la plupart des gens.

Mais gardons à l’esprit que tout cela concerne de la recherche puisque Rife a fait son travail il ya plus de 80 années – qu’en gros tout ce qui a été fait depuis a manqué de structuration et de professionalisme – c’est cela que nous allons faire changer – et j’ai donc besoin de votre aide, par le retour de vos commentaires sur votre utilisation de ces nouveaux Générateurs de Hautes Fréquences.

Dual channel HF generator 

HFG with gold hand-electrodes stand alone 

Share.

About Author

Leave A Reply

Anti-spam: complete the task